Le déjeuner, le repas le plus important de la journée?

 

breakfast 2-1224505_1280Suite du tour de table de nos perceptions alimentaires.

La semaine dernière, je questionnais le steak de mon grand-père, cette semaine je creuse notre perception que nous entretenons au sujet du repas le plus important de la journée, le déjeuner.

Le déjeuner est-il vraiment le repas le plus important?

Pourquoi le déjeuner serait plus important que le dîner ou le souper? Plus important que les collations que nous prenons entre les repas, et qui sont en fonction de l’intensité de nos activités physiques ou mentales?

Le fait que 40% des enfants de Montréal se rendent à l’école, sans avoir déjeuné, suffit-il à institutionnaliser qu’au Québec, le déjeuner est plus important que les autres repas, cela ne sous entend-il pas que les autres repas le seraient moins? ou le fait que ce soit un débouché à la surproduction industrielle suffit?

Si le déjeuner est le repas le plus important alors pourquoi se contenter de pain blanc pauvre en valeur nutritive et enrichi par l’industrie pour  donner bonne conscience aux consommateurs? Pourquoi un bol de produits céréaliers bourré de sucre et de sel, arrosé de lait serait assez. La sécurité alimentaire est une réalité, c’est un fait, mais en 2016 elle n’est plus la seule.

Et si le dîner était le repas le plus important?

Le dîner doit compenser une énergie dépensée durant la matinée et prévoir une énergie à dépenser l’après-midi, ne serait-il pas plus tentant de le considérer comme plus important?

Et si le souper était plus important que les autres repas?

Chaque soir on se demande encore : « Bon, qu’est-ce qu’on fait pour souper? » Et s’en suit le branle-bas de combat dans la cuisine pour faire le festin, ou le bouche-trou! Le comportement n’est pas logique, bien qu’un bon gros souper soit désormais ancré dans la routine alimentaire collective, comme une sorte de réconfort psychologique. C’est une des conséquences les plus néfastes, à mon avis de considérer un repas plus important qu’un autre!

En réalité, c’est une question de météo!

C’est le climat qui décide de ce que nous mangeons, ni notre culture ni nos préférences gustatives ou culinaires ne prédominent quand il s’agit de pourvoir à un organisme évoluant dans un environnement x. Cet environnement x fait qu’au Mexique on s’alimente en fonction du climat mexicain, et qu’au Québec on s’alimente de façon à résister au froid. Au Mexique on mange piquant, parce qu’il fait chaud, et au Québec nous mangeons gras parce qu’il fait froid. Ici, aborder les journées d’hiver le ventre vide est une demande d’énergie  que notre corps doit compenser. Comme il semblerait que près de 75% de ce que nous mangeons est consacrée à maintenir la température du corps à 37 °C malgré la température extérieure, il est simple de conclure qu’en l’absence de bouffe peu importe le moment de la journée, le corps puisera dans son capital santé pour fournir la demande en énergie.

Les aliments seraient-ils plus importants que l’eau que nous buvons ou l’air que nous respirons, ou les émotions que l’amertume ou la rancune nous font vivre?

Éveiller la conscience de la population à l’importance de commencer la journée avec un bon déjeuner est une chose, justifiable dans les années 80, mais 40 ans plus tard il est peut-être temps de considérer  que cette perception réductrice induit que la valeur d’un repas dépend du moment où il est consommé! Alors que la question n’est pas de déterminer le repas le plus important, mais de connaître les besoins de notre propre corps, en fonction des activités qu’il va avoir à accomplir, et de les prévenir au fur et à mesure. Manger avant d’avoir faim et boire avant d’avoir soif telle est la question.  Ne serait-il pas plus pertinent de nourrir notre corps, comme nous nourrissons le moteur de notre auto? Nous n’attendons jamais la panne sèche avant de faire le plein! Alors, êtes-vous toujours aussi sûr que le déjeuner est le repas le plus important de la journée?

 

3 commentaires sur “Le déjeuner, le repas le plus important de la journée?”

Laisser un commentaire